Makai Senki Disgaea (Disgaea The Hour Of Darkness)

Publié le par Jacut

Série de comédie, science-fiction du premier semestre 2006 - 12 Episodes

Makai Senki Disgaea est tiré du fameux tactical RPG sorti en 2003 par Nippon Ichi Software, et étant rentré depuis dans la légende vidéo ludique de par son humour dévastateur, son univers très original axé sur les démons et son aspect tactique très développé. Il est donc adapté pour le petit écran Japonais par… d’illustres inconnus (qui risquent fort de le rester, malheureusement pour eux).

D’entrée, on remarque que l’animé est moins déjanté, moins puissant, moins original (normal c’est une adaptation) et moins profond que le jeu, mais il convient de le noter équitablement sans faire référence à son glorieux ancêtre (ça va être dur).

Déjà, l’animation est très moyenne, pour ne pas dire mauvaise, et la réalisation douteuse, dans tous les sens du terme. Le réalisateur aurait pu mettre tout son talent à gommer les imperfections de l’animation, mais manifestement, il n’y est pas arrivé et il y a ajouté des carences de mise en scène. Dommage. Les musiques sont elles aussi assez moyennes, en dessous des compositions dont nous sommes habitués, nous autres, amateurs d’animation Japonaise.

Et puis Disgaea se veut drôle, entraînant et empli de morale. Et sur les trois points il échoue souvent, même si je dois dire que le rythme n’est peut-être pas son point faible majeur. Le thème principal de la série est la tolérance, et on passe quand même bien à côté du sujet, d’autant plus qu’à force de sérieux, l’effet comique s’efface complètement, les phases en question n’étant pas toujours bien employées. Tout n’est pas à jeter, il y a un esprit Disgaea, un esprit Nippon Ichi Software, et on le sent de temps en temps, sans jamais être du niveau du jeu vidéo néanmoins.

C’est presque comme si on avait réalisé ce Disgaea animé à contrecoeur, un peu forcés. Où les auteurs de l’animé ont-ils voulu nous emmener ? Qu’ont-ils ont voulu exprimer ? Que signifie vraiment ce Disgaea ? Pourquoi 12 épisodes ? Pourquoi de tels changements comparé à la version RPG ? Des questions qui ne seront probablement jamais entendues et auxquelles on n'aura jamais de réponses. Quel dommage de partir avec une base si solide et de finalement rester à la surface du sujet et ne jamais pouvoir hausser le rythme !

Peut-être que l’on a crée ce Disgaea rien que pour surfer sur la vague du succès de sa version RPG ? Dans tous les cas, je ne peux vous conseiller de voir cet animé –encore plus si vous avez aimé le jeu !-, sauf si vous avez du temps à ne plus savoir quoi en faire et que vous êtes en manque de comédie Japonaise, et encore, pas trop regardant sur le contenu… L’essentiel de la note finale va finalement à l’inspiration initiale plus qu’à la qualité intrinsèque ajoutée sur cette version animée d’un des meilleurs RPG des dernières années .

Notation : 6/10

Publié dans Série Achevée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article