Coyote Ragtime Show

Publié le par Jacut

Série d’aventure, action de l’été 2006 – 26 épisodes ?

Coyote Ragtime Show est la nouvelle série d’aventures spatiales de cet été, avec pirates de l'espace et consorts. Peu nombreux ayant été les succès sur ce créneau depuis quelques années à part Cowboy Bebop, on se demande pourquoi les studios (ici ufotable, qui a déjà produit les ARIA ou Honey And Clover) continuent dans cette voie, surtout que le style est si caractéristique en lui-même qu’il ne nécessite pas des dizaines de séries tant on a vite fait le tour du sujet : action, jolies filles, action, rebondissement, action, émotion, action, action… Enfin rien de très original quoi. Mais voyons voir si les deux premiers épisodes m’ont convaincus.


Il faut le dire d’entrée, l’introduction est l’une des plus mauvaises que j’ai vues depuis des années (quoique Soul Link était pas mal dans le style). Dans ce premier épisode, le scénario se repose sur un seul et unique personnage, la bombe sexuelle Angelica, une femme dure, capable des plus grandes prouesses physiques et des déductions les plus intuitives –complètement artificielle bien entendu…- puis arrivent les 12 sœurs assoiffées de sang qui ressemblent à des mannequins. Douze clichés absolus. Puis une scène d’action totalement caricaturale. Des combats irréalistes et absurdes. L’arrivée du grand méchant, Mister, que tout le monde veut retrouver et anéantir, et qui règle la situation de manière expéditive en renvoyant tous ses adversaires chez eux. L’animé est lancé. Et mal lancé.


On dénombre malheureusement un nombre de clichés faramineux, qui sont sûrement dus au style de l’animé, mais qui apportent une certaine lourdeur à l’ensemble. Le rythme est élevé, mais sert seulement à mettre en scène de l’action pure et dure sans explication ou justification, et le scénario stagne. On est proches de la catastrophe, du néant absolu dans cette ouverture de la série, malgré l'animation de très bonne facture et le design plutôt joli…


C’est juste au moment où l’on pense que tout est perdu et que ce Coyote Ragtime Show ne peut plus remonter la pente vue sa faiblesse, que l’on se rend compte –nous sommes à la scène de fin du premier épisode- que le héros de la série n’est pas Angelica, mais… Mister, le machiavélique génie du mal !!! Malheureusement, on nous montre juste avant la fin une photo de sa fille pour bien nous faire comprendre que cet homme n’est pas un salaud absolu (et casser un peu l’effet de surprise je dois avouer). Dans tous les cas, le retournement de situation est tellement bien caché que l’on ne peut qu’applaudir… Le second épisode va ensuite nous donner le rythme de la série en nous présentant le groupe des Coyotes et plus précisément la fille adoptive de Mister (qui détient un pendentif indiquant la route du plus grand des trésors...). S’ensuivront des scènes plus intimistes mais aussi une nouvelle bataille finale complètement abracadabrantesque (pour reprendre l’expression d’un homme connu). Enfin, pari réussi néanmoins, il y a du grand spectacle et des émotions fortes, tout ce que le spectateur est en droit d’attendre d’un tel titre.

La musique est parfois grandiose et symphonique, parfois dure et très hard rock (assez moyen en passant), et transmet assez bien l’ambiance de la série, c’est donc un bon point ! De plus, Coyote Ragtime Show est très bien réalisé, avec un beau timing, de beaux angles de vue, scènes d’action dynamiques à défaut d’être cohérentes. Et puis le générique de fin en pâte à modeler est très joli et original. Les personnages, quant à eux, sont stylés, et même un peu trop ce qui en fait des sortes d’archétypes peu raffinés, mais quelques uns d’entre eux semblent prometteurs, on va donc laisser le temps à la série de vraiment s’affirmer, mais tout n’est pas aussi noir qu’on aurait pu le penser en voyant les vingt premières minutes du premier épisode.


Au final, je laisserai donc le bénéfice du doute à cet animé tant il m’a agréablement surpris après un début calamiteux. N’étant pas un fan absolu du style, et ayant eu quelques griefs à son encontre, je ne peux décemment pas mettre une notation extraordinaire non plus… A conseiller à tous les amateurs de combats, d’effets spéciaux, d’action et d’animés à rythme élevé où l'on ne se prend pas la tête en somme.


Notation : Bon

Publié dans Premier Episode

Commenter cet article

Jacut 25/07/2006 00:39

Voilà voilà. Je ne savais pas que cette fonction était indispensable!

Spoil 24/07/2006 13:46

Y aurait-il moyen de pouvoir s'inscrire à la newletter du blog...@ plus