Séries Printemps/Eté Terminées

Publié le par Jacut

Voici une petite addition sur les séries que j'ai présentées et dont l'avis n'était pas définitif. Je n'ai pas le temps d'écrire en ce moment, ni dispose d'internet à plein temps d'ailleurs, voilà pourquoi vous n'entendez plus parler de moi!

 



Yume Tsukai : Deux très bons épisodes de conclusion scénaristiquement parlant, dommage que la série soit si courte et omette certains détails… Mieux vaut lire le manga du coup, malgré les qualités certaines de cet animé. 8,5/10

 

Honey And Clover II : Une deuxième saison en dessous de la première en raison d’un changement de réalisateur inopportun et d’un changement de style sensible (d’un côté on ne peut pas vraiment égaler, encore moins faire mieux…). Certes la série devient plus mature et plus maîtrisée, mais moins drôle et surtout un poil moins inspirée. Et je dois aussi avouer douter de l’utilité et du réalisme de certains rebondissements importants de cette saison. Comme quoi, parfois, mieux vaut-il ne pas donner d’explications plutôt qu’en donner des confuses. Mais Honey And Clover II demeure quand même la conclusion du meilleur animé de comédie/romance jamais crée, et une des plus belles séries de l’année. 9,5/10

 

Blood+ : Très lourd, plat et sans intérêt dans sa dernière partie (qui commence quand même au 34eme épisode, sur 50 !!!), Blood+ n’a fait que décevoir passés les évènements en France. Série très répétitive, peu attractive scénaristiquement, d’une pauvreté absolue au niveau de la mise en scène, ce n’est certainement pas sa fin qui va sauver quoi que ce soit, bien au contraire. Comme je l’avais écris il y a de cela 2 mois maintenant, Blood+ est un titre commercial, sans aucune envergure artistique, Occidentalisé au possible et d’un qualité assez faible dans l’ensemble, malgré quelques passages très intéressants (en Russie et en France surtout). Encore un animé long qui aurait gagné à ne faire que 26 épisodes. D’ailleurs, les 24 épisodes en trop ne sont que du remplissage, le scénario aurait pu tenir sur bien moins qu’une saison et des personnages sont complètement inutiles (qui a dit les Sif et Van Argeno ?)… 6/10

 

Utawarerumono : Derniers épisodes bavards et lourds, agrémentés de révélations invraisemblables pour une bonne série dans l’ensemble à l’ambiance bien travaillée et aux personnages bien sentis. On aurait pu néanmoins en attendre bien plus. Dommage. 8/10

 

Simoun : Dommage que l’on perde sur la fin un peu de cette intensité dramatique terrifiante qui fascinait jusqu’à la fin de la guerre contre l’Archipel… Néanmoins, Simoun reste une des valeurs sûres du cru 2006, surtout grâce à son ambiance poétique et nostalgique hors du commun, son ton osé et sa violence psychologique. Un chef d’œuvre. 9,5/10

 

Gunbuster II : Un développement scénaristique douteux. Des plans anarchiques et peu maîtrisés. Et puis une fin qui m’a arraché une larme de bonheur… Top O Nerae II est une série complètement paradoxale, un peu brouillonne, un peu trop extrême, beaucoup trop rapide et incompréhensible, mais évidemment, après avoir vu le remake « terrien » de la scène de conclusion de Gunbuster premier du nom, apothéose en son temps du meilleur épisode de l’histoire de l’animation (avis perso), on peut mourir tranquille et serein. Merveilleux. Rien que pour ce clin d’œil de fin et les quelques dernières minutes, Top O Nerae II gagne un point ! Une conclusion sensationnelle qui justifie l'intégralité du show ! 9/10

 

Zero No Tsukaima : Pas grand-chose à ajouter que je n’aie déjà dit. Un animé simple, transparent même, assez sympa à voir dans l’ensemble, et vraiment mignon dans un univers plaisant. Pas de prise de tête ni de scénario complexe, ça c’est sûr ! Il reste inférieur à son modèe Shakugan No Shana, mais fait globalement une bonne impression, même si je ne suis pas fan du tout des fins « en boucle » où le scénario revient au point de départ quasiment sans avoir évolué d’un pouce (comme Shana d’ailleurs, étrange…). 8/10

 

Higurashi No Naku Koro Ni : Je n’ai pas encore parlé de cette série que j’ai découverte en cours de saison, et j’en suis bien désolé. L’un des tous meilleurs animés sortis dans cette saison déjà de très grande qualité, Higurashi No Naku Koro Ni est un thriller psychologico-mystico-romantico-fantastique brillantissime qui prend à contre courant tous les thèmes qu’il aborde. Tiré d’une série de 8 visual games « à la TYPE Moon » (les auteurs ne renient pas du tout cette influence d’ailleurs), le scénario est purement terrifiant et l’on est obligés d’adorer cette série malgré l’aspect technique qui peut rebuter de premier abord et le côté peu commercial de l’œuvre. Malgré cela, le Studio Deen s’en sort excessivement bien, jusqu’à une conclusion époustouflante, qui n’est d’ailleurs pas la véritable conclusion du jeu, comme il manque les deux derniers scénarii, et que l’on n’a pas fait la lumière sur tous les protagonistes de l’affaire. Mais l’intérêt de l’animé ne réside pas là et j’ai passé des moments  extraordinaires en compagnie de Keiichi, Rena, Mion, Shion, Satoko, Rika (une sorte de harem de l’horreur) et les autres. Peu de temps morts, des parties scénaristiques très différentes les unes des autres, une maîtrise certaine de bout en bout, une passion palpable pour l’œuvre originale et un mélange des genres détonant. Du grand art. 9,5/10

 

.hack//roots : Malheureusement peu tranchant malgré une bonne mise en scène, le second animé de la saga .hack ne part vraiment jamais, et lorsque l’on croit que le scénario va décoller vers l’épisode 10, il perd en réalité beaucoup d’intensité à cause de la perte de Shino, probablement le meilleur personnage de la série. .hack//roots ne sert finalement qu’à expliquer aux fans purs et durs des volets GU du jeu les tenants et aboutissants de la réinitialisation du héros, Haseo, tout en développant quelques persos non présents dans le jeu. Peu intéressant pour le commun des mortels néanmoins, et surtout trop complexe et trop lent pour être vraiment bon. Si encore la seconde partie avait été plus motivante comme celle de son prédécesseur .hack//sign, ou que ses musiques avaient été signées Kajiura…Tant pis. 7/10

 

xxxHolic : Après un développement exceptionnel, nous avons encore une fois droit à une fin qui tourne en rond sans mentionner le devenir de certains personnages principaux et en faisant des oublis notables. Un animé excellent mais trop déséquilibré au final pour mériter plus de louanges. Il y avait matière à faire tellement mieux que cela constitue une grosse déception. 8,5/10

Publié dans Message

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dromar 21/10/2006 09:59

Juste une question par rapport à Simoun: Tu les regardes en RAW? Je n'arrive pas à trouver plus loin que l'épisode 16 en vosta =/